Approche intégrée basée sur l'utilisation de probiotiques bactériocinogès pour le contrôle des pathogènes entériques dans la filière porcine



L'objectif général de ce projet est de développer une approche nutritionnelle intégrée basée sur l'utilisation de bactéries probiotiques d'origine intestinale productrices de substances inhibitrices naturelles pour le contrôle des pathogènes entériques dans la filière porcine. Dans la première partie du projet, nous avons isolé trois souches de Lactobacillus salivarius productrices de bactériocines du tube digestif de porcelets en santé. Ces souches de même que les substances inhibitrices qu'elles produisent ont été caractérisées sur les plans biochimique et moléculaire. Dans un deuxième temps, une matrice symbiotique à base de prébiotiques(25%Inuline et 75% alginate) a été développée pour l'encapsulation d'un consortium de souches probiotiques sélectionnées dans le cadre de cette étude et qui inclus les souches de L. salivarius. L'analyse de ces formules symbiotiques par différents tests in vitro a montré une grande stabilité au niveau gastrique et intestinale et une libération rapide au niveau colique. le procédé d'encapsulation n'a pas affecté l'activité antimicrobienne des souches probiotiques utilisées alors que l'addition d'inuline aux billes a permis d'augmenter de manière significative la mucoadhésion de ces billes. Finalement, l'administration par voie orale des formules symbiotiques à des porcelets avant le sevrage a eu un effet mineur sur la croissance des porcelets. Cependant, une amélioration du gain moyen quotidien ainsi qu'une augmentation de la prise alimentaire ont été observées après le sevrage. Aucun changement significatif n'a été observé au niveau de la composition du microbiote iliaque et colique.

Les travaux de ce projet ont montré que l'utilisation de formules probiotiques bactériocinogènes bien sélectionnées peuvent avoir des effets positifs chez les animaux d'élevage et représentent donc une alternative intéressante à l'utilisation des antibiotiques pour prévenir les maladies entériques en élevage porcin et améliorer leurs performances zootechniques.

Chercheur responsable

Ismail Fliss, Université Laval

Équipe de recherche

  • Erick Beyssac, U. Clermont-Ferrand 1
  • Philippe Fravalo, Université de Montréal
  • Martin Lessard, Centre de recherche et de développement sur le bovin laitier et le porc
  • Muriel Subirade, Université Laval
  • Guylaine Talbot, Centre de recherche et de développement sur le bovin laitier et le porc

Durée

2012-2015

Montant

225 000 $

Appel de propositions

Préservation et amélioration de la valeur nutritive des aliments

Partenaires financiers

  • Fondation des maladies du coeur Québec et Visez santé
  • Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation
  • Ministère de la Santé et des Services sociaux