Développement d'outils pour aménager des plantations de pin gris en fonction de la qualité du bois


La foresterie au Québec est dans une période de changement : l'approvisionnement en matière ligneuse, jusqu'à présent basé sur l'exploitation des forêts naturelles, reposera de plus en plus sur du bois issu de plantations. L'industrie du bois d'oeuvre craint, à juste titre, que cet approvisionnement soit de qualité inférieure par la présence de nœuds de plus grosse dimension, des propriétés mécaniques plus faibles et une mauvaise forme des troncs. De tels constats ont aussi été rapportés ailleurs dans le monde, comme par exemple sur la Côte Ouest Nord-américaine, en Scandinavie, en Europe Centrale et en Nouvelle-Zélande. Malgré cela, le pin gris demeure l'une des principales essences reboisées au Québec, car il n'y a souvent aucune autre alternative, et ce surtout lorsqu'il est question de reboiser des sites sablonneux à drainage rapide.

Ce projet examine ces problèmes pour le pin gris, une espèce importante au Québec tant en plantation qu'en forêt naturelle. Le modèle PipeQual de Mäkelä et Mäkinen (2004) a été adapté au pin gris. PipeQual permet de simuler des arbres d'un peuplement forestier sur plusieurs échelles : celle de l'arbre, celle du verticille (qui permet de simuler le défilement) et celle de la branche. Ce modèle est reconnu et utilisé internationalement (Finlande, États-Unis) et a été validé avec succès dans les conditions finlandaises. Les objectifs du projet sont de: (1) Calibrer le modèle de Mäkelä and Mäkinen (2004) de façon à décrire l'évolution de la qualité des tiges de pin gris en fonction de la densité de plantation, la qualité du site et différents scénarios sylvicoles. (2) Employer le modèle et des données terrain pour mieux comprendre les facteurs influençant la qualité du bois. (3) Utiliser le modèle pour développer des scénarios sylvicoles favorisant la production du bois de qualité tout en considérant la réalité économique.

Le projet a formé un stagiaire post-doctoral, deux étudiants au 2e cycle et plusiseurs étudiants de premier cycle. De plus, le modèle a été incorporé à Capsis pour assurer sa diffusion aux aménagistes. Il permet aux forestiers d'évaluer l'impact de leurs décisions sylvicoles sur la croissance et la qualité du bois.

Chercheur responsable

Frank Berninger, Université du Québec à Montréal

Équipe de recherche

  • Jean Bégin, Université Laval
  • Pierre Y. Bernier, Ressources Naturelles Canada (NRCAN)
  • Chhun Huor Ung, Ressources Naturelles Canada (NRCAN)
  • Tony Zhang, Forintek Canada Corporation

Durée

3 ans

Montant

195 000 $

Partenaire financier

  • Ministère des Ressources naturelles et de la Faune

Appel de propositions

Aménagement et environnement forestiers