Influence de l'éclaircie précommerciale, de la compétition et du coefficient de distribution sur la production résineuse dans les peuplements mélangés à feuillus intolérants (MFi)



Dans les strates mixtes, le manque d'études à long terme soulève les inquiétudes de plusieurs quant à l'effet de l'espacement et de la composition d'essences sur la productivité des peuplements et la qualité des tiges dégagées.

Objectifs : 1) Évaluer l'impact de la compétition des feuillus intolérants sur la croissance en diamètre et en hauteur des tiges résineuses dans des peuplements mélangés à feuillus intolérants (MFi). 2) Évaluer l'impact des concurrents feuillus ou résineux, situés à une distance inférieure à 2 m, sur la croissance des tiges résineuses dégagées par éclaircie précommerciale (ÉPC). 3) Déterminer les caractéristiques des tiges résineuses à être considérées comme éclaircies. 4) Évaluer les impacts de l'ÉPC sur la qualité des tiges (branchaison et développement du cerne de croissance). 5) Évaluer les impacts des traitements d'ÉPC, de la compétition, de la densité résineuse et du coefficient de distribution sur les rendements résineux/feuillus.

Les effets des traitements et de la compétition sur la croissance en hauteur et en diamètre ont été modélisés pour la période de cinq ans suivant la réalisation d'une éclaircie précommerciale. À densité élevée, la compétition intra- et interspécifique affecte grandement tous les aspects de la croissance des tiges résineuses mais, à densité faible, elle affecte seulement la croissance en diamètre et la grosseur des branches. Les effets de l'EPC sur l'évolution du coefficient de distribution, du diamètre moyen quadratique et de la surface terrière ont également été modélisés. L'EPC affecte négativement les coefficients de distribution résineux et feuillus, mais c'est surtout les feuillus qui sont affectés.

Le traitement d'EPC conventionnel favorise l'accroissement des 1 500 plus grosses tiges résineuses à l'hectare, mais ne favorise pas nécessairement l'accroissement en surface terrière. Les compétiteurs feuillus ou résineux, plus petits que la tige dégagée et situés  dans un quadrant à une distance inférieure à deux mètres, influencent peu la croissance des tiges résineuses dégagées par éclaircie précommerciale, mais ils affectent négativement le développement des branches. Ceci suggère qu'une EPC dans laquelle quelques compétiteurs plus petits que l'arbre d'avenir sont laissés dans un quadrant de compétition peut constituer une solution de compromis tant au niveau de la croissance de l'arbre que de la qualité de la tige.

Chercheur responsable

Jean Bégin, Université Laval

Équipe de recherche

  • Cornelia Krause (Université du Québec à Chicoutimi)
  • Hubert Morin (Université du Québec à Chicoutimi)
  • David Pothier (Université Laval)
  • Chhun Huor Ung (Ressources Naturelles Canada)

Durée

2006-2009

Montant

186 600 $

Partenaire financier

  • Fonds Forestier du ministère des Ressources naturelles et de la Faune

Appel de propositions

Aménagement et environnement forestiers