Pour que le médicament atteigne sa cible



Plusieurs armes de l'arsenal médical ne visent pas assez juste!

En effet, le corps humain suit une règle stricte: toute molécule qui y pénètre sera dégradée et métabolisée par les enzymes. Les médicaments obéissent aussi à cette règle, voilà pourquoi il faut souvent en absorber d'importantes doses pour qu'une petite proportion atteigne finalement sa cible d'action, avec en prime, des effets secondaires et une facture de pharmacie élevée! Le défi de la médecine : concevoir des « camions de livraison » fiables pour amener les molécules thérapeutiques faire leur travail au bon endroit.

Les scientifiques utilisent les acides biliaires pour en faire des micelles, soit des systèmes de largage pour des médicaments insolubles dans l'eau.

Julian Zhu, chercheur en chimie à l'Université de Montréal, et son équipe amènent une solution au problème en exploitant les propriétés des acides biliaires, synthétisés naturellement dans le foie.  Nous possédons tous de trois à cinq grammes de ces composés qui nous permettent de digérer les matières insolubles dans l'eau, tels les gras. Les scientifiques utilisent les acides biliaires pour en faire des micelles, soit des systèmes de largage pour des médicaments insolubles dans l'eau. Selon le professeur Zhu, le caractère amphiphile des acides, qui aiment et détestent l'eau à la fois, en fait des composants de choix pour plusieurs applications biomédicales et pharmaceutiques. Ces molécules ont notamment le pouvoir d'augmenter la solubilité des traitements antitumoraux. Ainsi, les médicaments se répandent mieux et agissent davantage dans le corps du malade qui doit moins en consommer. Ce procédé est en voie d'être breveté et possiblement commercialisé.