Assises scientifiques pour le développement de lignes directrices à la coupe de récupération dans le contexte d'une épidémie de tordeuse des bourgeons de l'épinette

 

Chercheur responsable

Daniel David Kneeshaw, Université du Québec à Montréal

 

Domaine : ressources naturelles

Programme projet de recherche orientée en partenariat : aménagement et environnement forestiers-V (1er concours)

Concours 2013-2014

Durée du projet : 3 ans

Budget total accordé au projet : 215 000 $

Partenaire financier

  • Ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs

Équipe de recherche

  • Jean Bousquet, Université Laval
  • Nathalie Isabel, Ressources naturelles Canada
  • John Mackay, Université Laval
  • Laurence Tremblay, Ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs

Les coupes de récupération suscitent de l'intérêt pour leur potentiel à maintenir la possibilité forestière dans les régions affectées par les perturbations naturelles mais aussi pour leurs effets additifs et possiblement négatifs sur la biodiversité et la dynamique forestière. L'épidémie de la tordeuse des bourgeons de l'épinette (TBÉ) en développement au Québec et les coupes qui en suivront, soulèvent l'importance de mettre en place les assises scientifiques qui permettront de développer des lignes directrices pour la récupération post-TBÉ.

Objectifs

Spécifiquement, dans ce projet, nous visons à mesurer l'effet de la défoliation par la TBÉ sur:

  1. La colonisation des arbres défoliés, sénescents et morts par les insectes xylophages à l'échelle du peuplement et de la mosaïque de peuplements;
  2. Réponse fonctionnelle des prédateurs (oiseaux) et des proies (larves de TBE et d'insectes saproxyliques) à l'échelle du paysage;
  3. La mortalité des arbres dans les différents étages de végétation selon les types de peuplement;
  4. La dynamique de la régénération forestière.

Résultats attendus et retombées escomptées

Les résultats attendus permettront de comprendre les processus influençant la mortalité des arbres, des gaules et des semis dans des peuplements de vulnérabilités variables. Les résultats sur la colonisation des arbres par les insectes saproxyliques permettront de mieux comprendre quelles espèces attaquent les arbres dans les différentes conditions et nous renseigneront sur le délai maximal pour intervenir avant que les arbres ne soient inutilisables. Nous nous attendons à mieux comprendre l'effet des épidémies sur la régénération des peuplements dans la pessière, une forêt peu affectée lors des épidémies passées mais où la défoliation y est présentement importante. Nos résultats sur la biodiversité vont nous renseigner sur les changements de communautés d'oiseaux et d'insectes associés aux différents stades de l'épidémie. Les retombées de l'ensemble de ces résultats permettront de proposer des modalités de coupes de récupération propres à l'impact de la tordeuse sur l'écosystème forestier. Spécifiquement, nos résultats aideront à déterminer les compositions et structures de peuplement les plus à risque de dépérissement et la période de temps dont nous disposons pour effectuer les coupes de récupération dans différents types de peuplements. Finalement, nos travaux permettront d'évaluer l'influence de la structure forestière résultant de la TBÉ à l'échelle du paysage et du peuplement sur les deux groupes taxonomiques. Le tout sera utile aux aménagistes pour développer des approches de coupe de récupération basées sur des assisses écosystémiques qui permettent de récupérer un bois de qualité, d'assurer le retour de forêts productives et de réduire les effets sur la biodiversité.

Appel de propositions

Pour consulter l'appel de propositions, cliquez ici.