Bioénergétique et dynamique spatio-temporelle des populations d'oiseaux de rivage fréquentant l'estuaire du St-Laurent au cours de la migration automnale

 

Yves Turcotte

Cégep de La Pocatière

 

Domaine : organismes vivants

Programme de recherche pour les enseignants de collège

Concours 2011-2012

Les oiseaux de rivage représentent une composante importante de la biodiversité de l'estuaire du St-Laurent. Chaque année en effet, les rives de l'estuaire accueillent plusieurs centaines de milliers d'oiseaux de rivage en provenance des aires de nidification arctiques et subarctiques. Cette abondance laisse présumer que l'estuaire constitue une halte migratoire importante pour l'acquisition des réserves énergétiques essentielles à la poursuite de leur route vers les aires d'hivernage. Cependant, l'importance relative de l'estuaire dans la stratégie migratoire continentale des oiseaux de rivage est encore mal définie, surtout par rapport à des secteurs tels que les baies de Fundy ou du Delaware dont l'importance est reconnue.

Ainsi, nous ne disposons pour le moment que d'informations fragmentaires sur la répartition spatiale et l'acquisition des réserves énergétiques de la majorité de la vingtaine d'espèces fréquentant l'estuaire. Nous ne savons même pas si l'estuaire représente pour eux une halte migratoire facultative ou obligatoire. Ainsi, l'objet de ce projet de recherche serait la modélisation des facteurs affectant la répartition spatiale et le taux d'acquisition des réserves énergétiques des oiseaux de rivage au cours de la migration automnale dans l'estuaire du St-Laurent.

L'aire d'étude couvrirait 250 km du littoral de la rive sud de l'estuaire, de St-Vallier à Rimouski. L'échantillonnage des populations d'oiseaux de rivage (inventaires et captures) s'effectuerait de la mi-juillet à la dernière semaine d'octobre, de manière à couvrir l'ensemble de la période migratoire de la majorité des espèces.