Chaîne de valeur durable en procédés novateurs et intégrés de la collecte au traitement des balayures de rue

 

Chercheur responsable

Jean-François Audy, Université du Québec à Trois-Rivières

 

Domaine : Fabrication et construction

Programme projet de recherche orientée en partenariat sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre - 1er concours

Concours 2017-2018

Durée du projet : 3 ans

Budget total accordé au projet (incluant les FIR) : 380 923 $

Partenaires financiers

  • Fonds vert
  • Fonds de recherche du Québec - Société et culture
  • Fonds de recherche du Québec - Nature et technologies

Partenaires du projet

  • Arseno Balayage
  • Innovation et Développement économique Trois-Rivières
  • Ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports, Directrion générale de la Mauricie-Centre-du-Québec
  • Ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports, Direction de l'environnement
  • Ville de Trois-Rivières

Équipe de recherche

  • Jean-François Audy, Université du Québec à Trois-Rivières
  • Simon Barnabé, Université du Québec à Trois-Rivières
  • Karine Bouchard, Cégep de La Pocatière
  • Jean-Philippe Jacques, Cégep de Trois-Rivières
  • Sébastien Lange, Cégep de La Pocatière

Objectifs

Près de 2 millions de tonnes d'abrasif (sable, gravier et pierres concassées) sont épandues annuellement en viabilité hivernale sur le réseau routier québécois. Au printemps, une partie importante des abrasifs épandus doit être retirée, par balayage mécanique, du réseau routier par mesure de prévention des risques en matière de sécurité routière, d'environnement et de santé publique. Cette opération essentielle a comme conséquence de générer, de manière récurrente et distribuée localement à l'échelle du Québec, des volumes de matière résiduelle en balayures de rue pour laquelle la législation impose une gestion environnementale stricte. Dans le contexte nord-américain, la disposition des balayures de rue dans des lieux d'enfouissements est essentiellement le seul débouché et, malheureusement, le Québec n'y fait pas exception. Actuellement synonyme de coûts importants pour une administration de réseau routier, ce projet propose de renverser la situation en détournant de l'enfouissement les balayures pour la création de bénéfices environnementaux et économiques. Par des cas d'étude de grandes artères routières du Québec, ce projet doit démontrer les bénéfices d'un modèle inédit de décarbonisation de la filière du balayage de rue printanier. Le développement des différentes composantes intégrées de ce modèle demandera des recherches sur la performance des systèmes logistiques de collecte et de transport des balayures, l'élaboration avec des intrants locaux dont les balayures de rue de recettes de terreaux avec une bonne performance agronomique, et la mise au point à l'échelle pilote d'un procédé industriel sans production d'eaux usées pour le traitement des balayures en un panier de produits conformes aux besoins des administrations de réseau routier.

Résultats attendus et retombées escomptées

À terme, le projet proposera aux administrations routières et aux prestataires de services en balayage de rue des meilleures pratiques dans la gestion environnementale des balayures de rue avec comme bénéfices une diminution des coûts associés à l'enfouissement, des émanations de gaz à effet de serre par tonne collectée et de la consommation de ressource naturelle (eau, énergie fossile et minérale) en viabilité hivernale. Le projet est réalisé en partenariat avec des administrations routières requérant des services de balayage (Ville de Trois-Rivières et Direction générale de la Mauricie-Centre-du-Québec du Ministère des transports du Québec), un prestataire de service en balayage (Arseno Balayage) et bénéficiera également de la collaboration de la Direction de l'environnement du Ministère des transports du Québec et d'un acteur en développement économique (Innovation et développement économique Trois-Rivières).

Appel de propositions

Pour consulter l'appel de propositions, cliquez ici .