Dégradation des protéines intrinsèque à la fusion des vacuoles

 

Christopher Brett

Université Concordia

 

Domaine : organismes vivants

Programme établissement de nouveaux chercheurs universitaires

Concours 2011-2012

Une fonction primaire du système d'endocytose est de dégrader les protéines membranaires intégrales. Celles-ci incluent les récepteurs et les transporteurs (protéines cargo) responsables des réponses insuliniques, hormonales ou immunitaires, et la neurotransmission. La voie MVB (multivesicular body/corps multivésiculaires) constitue la seule voie connue pour la dégradation des protéines membranaires intégrales, mais selon des données cliniques de plus en plus nombreuses, il existe d'autres mécanismes. Le trafic membranaire survient par la maturation des endosomes, qui exige des événements de fusion ou de fission membranaire. À titre de sous-produit de la fusion des organites, une partie de la membrane enveloppante est dégradée. De plus, composantes du mécanisme de fusion contiennent des motifs structuraux qui semblent reconnaître et trier les protéines marquée à dégrader. Par conséquent, je pose l'hypothèse selon laquelle la fusion des organites constitue une deuxième voie responsable de la dégradation des protéines membranaires intégrales.

Par l'entremise de techniques microscopiques et biochimiques modernes, je soumettrai à un essai cette hypothèse en utilisant comme modèles S. cerevisiae et sa vacuole. Je procéderai à l'identification des protéines cargo, définirai un mécanisme de tri et ferai la démonstration du caractère essentiel de la fusion membranaire. Dans le cas où une telle hypothèse se confirmerait, il s'agirait d'une percée majeure en biologie cellulaire, considérant que nous serions en mesure de décrire une voie tout à fait nouvelle de dégradation des protéines membranaires intégrales dans les cellules eucaryotes.