Développement d'un procédé durable d'extraction assistée par micro-onde pour la valorisation de la biomasse résiduelle de l'industrie du jus

 

Valérie Orsat

Université McGill

 

Domaine : ressources naturelles

Programme projet de recherche en équipe

Concours 2015-2016

Chaque année, l'industrie québécoise du jus génère des milliers de tonnes de résidus de pressage. Ce marc de fruits représente toujours un important défi de manutention pour l'industrie. Ces résidus sont cependant une riche source d'une multitude de composés phénoliques de différentes valeurs commerciales pour des applications alimentaires, en produits de santé naturels ou en ingrédients cosmétiques.

Ce projet vise le développement de l'extraction micro-onde pour la fabrication de biomolécules d'intérêt provenant du marc de pressage de la pomme, de la canneberge et du bleuet. Le procédé d'extraction sera intégré et durable puisque une fois l'extraction terminée, le résidu cellulosique sera utilisé pour une biofermentation qui génèrera l'éthanol requis lors de l'extraction micro-onde.

Les extraits produits seront purifiés, encapsulés et leur qualité sera déterminée afin d'en développer leur utilité et leur valeur marchande. Cette équipe regroupe des chercheurs de McGill spécialistes en extraction (Orsat, Raghavan) et en fermentation (Lefsrud) se jumelant à une expertise en chimie des biomolécules à Laval (Voyer, Auger) et à l'expertise technique de Transbiotech pour l'identification et la purification des molécules (Boutin). Un support technique de l'industrie vient encadrer le tout avec la collaboration de Radient Technologies (micro-ondes) et de A. Lassonde qui nous fournira la biomasse.

Ce projet vise la formation de trois étudiants aux études supérieures dans le domaine florissant des ingrédients fonctionnels avec un procédé durable de gestion de la biomasse résiduelle de l'industrie agro-alimentaire québécoise.