Développement d'une méthode d'identification des dépôts de surface pour la modélisation hydrographique dans la région de la Côte-Nord

 

Mathieu Varin

Cégep de Sainte-Foy

 

Domaine : environnement

Programme de recherche pour les chercheurs de collège

Concours 2019-2020

Le réseau hydrographique représente un défi majeur dans la gestion des infrastructures routières en forêt. L'érosion par l'eau cause effectivement la dégradation des chemins forestiers, impliquant des coûts significatifs pour les construire et les entretenir. Ce processus engendre également l'apport de sédiments dans l'eau, menaçant l'intégrité des écosystèmes hydriques. Afin d'éviter ces impacts économiques et environnementaux négatifs, une saine gestion du réseau routier doit être préconisée en lien avec l'hydrologie. Cependant, cela nécessite une connaissance fine du réseau hydrographique, qui n'est actuellement pas disponible. Les technologies de la télédétection comme le lidar sont, entre autres, de plus en plus utilisées en hydrographie. Or, on constate que ces technologies ne sont pas encore utilisées à leur plein potentiel dans la planification forestière. Par exemple, le lidar permet maintenant de modéliser de manière précise les dynamiques d'écoulement de surface et d'accumulation d'eau en forêt. Des incohérences majeures subsistent toutefois dans de telles modélisations. Il fut observé que certains types de dépôts de surface sont fortement corrélés avec ces incohérences, représentant une opportunité d'améliorer la modélisation. Actuellement, l'identification des dépôts est réalisée par photo-interprétation, procédé fonctionnel, mais relativement imprécis et subjectif. Il serait donc pertinent de développer une méthode standardisée et efficace pour réaliser cette analyse sur un grand territoire pour rendre plus cohérente la modélisation hydrographique. L'objectif du projet est de développer une méthode pour identifier les dépôts de surface de la Côte-Nord et en intégrer les résultats au processus de modélisation hydrographique. Ainsi, les sous-objectifs du projet sont de 1) comprendre et modéliser comment les dépôts de surface influencent l'écoulement, 2) identifier ces dépôts, 3) les intégrer à la modélisation hydrographique, pour enfin 4) évaluer et optimiser la modélisation résultante. Les résultats seront une nouvelle modélisation des types de dépôts de surface et hydrographique cohérente. De plus, les nouvelles connaissances seront intégrées dans certains cours du Département de foresterie du Cégep de Sainte-Foy. Le CERFO renforcera sa position de leader dans les domaines d'acquisition de connaissances du milieu forestier tout en consolidant les activités de son laboratoire de télédétection. Ce projet permettra le transfert des technologies acquises aux professeurs du Cégep, qui pourront intégrer ce volet dans leurs cours et permettre aux étudiants d'explorer les possibilités qu'elles offrent dans leur profession.