Développement de nouveaux liquides ioniques de type imidazolium favorisant l'interaction sélective de phosphopeptides pour applications en protéomique

 

Dominic Rochefort

Université de Montréal

 

Domaine : nature et interactions de la matière

Programme projet de recherche en équipe

Concours 2010-2011

La phosphorylation des protéines joue un rôle essentiel dans les voies de signalisation cellulaires. L'analyse des phosphoprotéines est d'une très grande importance pour la compréhension des mécanismes cellulaires. La faible abondance des phosphoprotéines, les différentes stoechiométries de phosphorylation et le milieu complexe duquel elles doivent être extraites constituent un véritable défi pour leur analyse.

Les méthodes actuelles basées sur les outils de spectrométrie de masse nécessitent des étapes de purification et d'enrichissement des phosphoprotéines issues de digestats protéiques et d'estérification des peptides acidiques. L'estérification, nécessaire pour éviter les liaisons non-spécifiques avec les résines d'affinité des colonnes d'enrichissement, peut entrainer des réactions secondaires et des rendements d'extraction moindres à cause des manipulations supplémentaires précédant la séparation et l'analyse.

Nous proposons le développement d'une nouvelle classe de liquides ioniques basés sur des cations de type imidazolium et possédant une forte affinité pour les phosphopeptides afin d'en effectuer l'extraction et l'enrichissement et d'éviter l'étape d'estérification. Les propriétés de reconnaissance spécifique des liquides ioniques pour les phosphopepties seront obtenues en modifiant chimiquement la structure du cation imidazolium. L'utilisation de liquides ioniques hydrophobiques permettra d'étudier l'enrichissement par extractions liquide-liquides et leur immobilisation sera effectuée sur des phases solides pour les analyses chromatographiques couplées à la spectrométrie de masse.