Développement durable de l'industrie minière au Québec : évaluations de risques pour les métaux émergents

 

Kevin Wilkinson

Université de Montréal

 

Domaine : environnement

Programme projet de recherche initiatives stratégiques pour l'innovation

Concours 2013-2014

Partenaire

Environnement Canada

L'avenir économique du Québec pourrait passer par le développement des ressources minérales stratégiques du Nord. La clé pour assurer le développement durable de l'industrie des métaux est la mise en place d'évaluations des risques écotoxicologiques (ERE) basées sur des approches scientifiquement éprouvées. Ces évaluations doivent permettre de protéger adéquatement l'environnement mais, en même temps, permettre aux collectivités et aux entreprises québécoises de bénéficier économiquement et socialement de nos ressources minérales, sans imposer de restrictions trop sévères liées à un manque de connaissance, comme ce serait le cas pour les métaux de la série des terres rares (REE, « rare earth elements »). Les terres rares comprennent 17 éléments, soit les lanthanides de même que le scandium et l'yttrium. Ils sont nécessaires pour presque toutes les technologies d'énergie dite propres, de l'électronique et de l'aérospatiale et bien d'autres industries de haute technologie. Même si aucune mine de REE n'opère actuellement en Amérique du Nord, de nombreux gisements importants de REE ont été identifiés au Québec et leur exploitation est imminente. En Chine, où sont situées la majorité des mines de REE en activité, les effets environnementaux ont été conséquents, avec la contamination de l'eau comme principale source d'inquiétude.

L'objectif global de cette initiative stratégique est de développer une expertise critique sur l'exposition et les effets de plusieurs REE dans les écosystèmes aquatiques typiques du Québec afin de comprendre les facteurs qui influencent la mobilité (transport), la spéciation (formes chimiques), la biodisponibilité (potentiel d'accumulation) et la toxicité des REE. Dans un contexte où ces éléments représentent un potentiel important, voire stratégique, pour le développement économique du Québec, il importe de détenir les connaissances clés qui permettront d'améliorer les capacités des organismes de réglementation à évaluer les conséquences d'une exposition à ces métaux émergents.

L'ensemble de ces informations pourra ensuite être utilisé dans les processus d'ERE pour les écosystèmes aquatiques, pour développer (ou réviser) les critères de qualité de l'eau et identifier les causes d'une perturbation avérée dans le cadre du suivi des effets sur l'environnement des activités minières.