Dveloppement de stratégies novatrices et environnementales pour contrôler la fixation des tuniciers envahissants sur des structures marines

 

Madeleine Nadeau

Merinov Centre d'innovation

 

Domaine : environnement

Programme de recherche pour les chercheurs de collège

Concours 2017-2018

Depuis 2003, des espèces aquatiques envahissantes ont fait leur apparition au Québec. Ces espèces peuvent nuire de façon irréversible à la biodiversité, à l'habitat du poisson ainsi qu'aux usages associés aux industries de la pêche et de l'aquaculture. Au fil des ans, l'établissement progressif des tuniciers envahissants, soit le botrylle étoilé (Botryllus schlosseri) et le botrylloïde violet (Botrylloides violaceus), devient particulièrement préoccupant pour la survie et le développement de l'industrie maricole. De plus, la progression de l'ascidie jaune (Ciona intestinalis) inquiète les usagers du milieu marin.

Ce projet vise donc à faire l'essai de deux approches novatrices et environnementales pour contrôler l'impact et la progression de ces espèces. L'étude se déroulera aux Îles-de-la-Madeleine, soit dans la région du Québec pour l'instant la plus affectée par cette problématique. D'une part, afin de limiter l'impact des tuniciers envahissants en mariculture, nous voulons faire l'essai de diverses solutions non biocides qui seront appliquées sur les structures d'élevage. D'autre part, afin de contrer l'établissement de nouvelles espèces dès leur introduction dans les ports de l'archipel, nous désirons évaluer l'efficacité d'un système d'aération sous des quais flottants.

Outre les retombées sur la formation collégiale par l'implication d'étudiants du Collège de la Gaspésie et des Îles (CGI), le projet permettra d'accroitre nos connaissances sur les espèces marines envahissantes et les méthodes de contrôle tout en assurant le transfert de savoir-faire à l'industrie ainsi que la sensibilisation et le partage d'informations aux divers usagers du milieu marin.