Effets des processus microphysiques sur l'évolution de tempêtes hivernales

 

Julie Thériault

Université du Québec à Montréal

 

Domaine : environnement

Programme établissement de nouveaux chercheurs universitaires

Concours 2012-2013

Les tempêtes hivernales associées à la production de différents types de précipitation peuvent s'accompagner d'inconvénients majeurs pour nos sociétés. De tels évènements peuvent causer l'interruption des transports aériens, terrestres ainsi que d'importantes pannes de courant électrique. Ces différents types de précipitation comprennent notamment la pluie verglaçante, la neige fondante et le grésil. Ces précipitations sont difficiles à prédire car généralement associées à des températures autour de 0°C. De plus, les précipitations ont un impact sur les conditions météorologiques environnantes car leur formation résulte de différents changements de phase. Ceci implique un changement de température qui engendre par la suite une circulation méso-échelle. Cette circulation induite affecte à son tour la température, et le type de précipitation produite. Cette interaction entre les processus microphysiques et dynamiques lors de telles tempêtes n'a pas encore été étudiée en profondeur.

L'objectif de ces travaux de recherche est de mieux comprendre la formation des différents types de précipitation et de leurs interactions avec les conditions météorologiques. Une meilleure compréhension de la précipitation est essentielle à la prévision météorologique et à l'étude des changements climatiques. À l'heure actuelle, les modèles de prévision météorologique sont limités en ce qui concerne la prédiction de précipitations. Les processus fondamentaux reliés à la formation de précipitations ainsi que leur cheminement vers la surface restent en grande partie inconnus. Ce programme de recherche constituera une contribution significative à ce domaine d'étude.