Évaluation des impacts des bases scientifiques polaires sur les écosystèmes aquatiques

 

Dermot Antoniades

Université Laval

 

Domaine : environnement

Programme : établissement de nouveaux chercheurs universitaires

Concours 2017-2018

Le développement du Nord est en croissance rapide, ce qui implique des stress additionnels sur ses écosystèmes naturels. Ce développement se déroule dans le contexte d'un réchauffement global accéléré, en raison de l'amplification dans les hautes latitudes des changements climatiques récents. Les régions polaires, qui comprennent le Nunavik et la péninsule Antarctique, sont donc reconnues comme des régions indicatrices pour la détection des changements globaux.

Les lacs polaires sont particulièrement sensibles aux changements dans leur environnement et sont des baromètres critiques des changements environnementaux globaux. Une compréhension approfondie du fonctionnement des écosystèmes aquatiques polaires est nécessaire pour prévoir et atténuer les effets du développement de l'Arctique dans le futur. L'Antarctique donne l'occasion d'acquérir des connaissances clés applicables aux lacs nordiques et leurs réponses à l'activité anthropique en raison des nombreux parallèles entre les hautes latitudes nord et sud - entre autres, les régimes de lumière et du climat très saisonniers, l'importance du pergélisol, des écosystèmes sensibles à des perturbations et la faible densité de population.

Cette recherche appliquera des techniques paléolimnologiques dans les lacs de la péninsule Antarctique, et utilisera des diatomées, de l'analyse des images hyperspectrales, de la géochimie et des méthodes moléculaires pour comprendre les réponses des lacs polaires à l'activité industrielle humaine. Ce projet permettra d'acquérir des connaissances directement applicables au nord du Québec, où il contribuera à orienter le développement durable et la protection des ressources en eau douce critiques de notre province.