Intégration de l'Industrie 4.0 pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre des usines minéralurgiques: innovation dans les pratiques, simulation, automatisation et autonomisation.

 

Chercheur responsable

Jocelyn Bouchard, Université Laval

 

Domaine : Ressources naturelles

Programme projet de recherche orientée en partenariat sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre - 1er concours

Concours 2017-2018

Durée du projet : 3 ans

Budget total accordé au projet (incluant les FIR) : 381 000 $

Partenaires financiers

  • Fonds vert
  • Fonds de recherche du Québec - Société et culture
  • Fonds de recherche du Québec - Nature et technologies

Partenaire du projet

  • Nemaska Lithium

Équipe de recherche

  • Jocelyn Bouchard, Université Laval
  • André Desbiens, Université Laval
  • Norrin Halilem, Université Laval
  • Éric Poulin, Université Laval

 

Objectifs

Le projet de recherche et développement de 3 ans proposé souhaite examiner dans quelle mesure l'innovation technologique rendrait possible la transformation du paradigme actuel du traitement des minerais qui repose sur le transport et la fragmentation de très grandes quantités de roche sans valeur (jusqu'à 99,999 % de la masse traitée). Il permettra à la fois d'étudier les outils technologiques – équipements de production (types et configuration) – la numérisation des usines (automatisation, commande avancée, simulation, optimalisation, etc.) – et la façon de faciliter leur intégration dans la pratique industrielle. Les objectifs consistent à :

(O1) développer de nouvelles pratiques (matérielles et de l'industrie 4.0) pour diminuer les émissions de GES des complexes miniers alimentés par de l'énergie fossile;

(O2) déterminer des moyens favorisant leur adoption par une industrie reconnue pour sa prudence dans l'intégration de nouvelles technologies;

(O3) valider les approches proposées par une étude de cas portant sur le traitement du minerai de Nemaska Lithium (NL) et

(O4) démontrer les bénéfices pour la mise en valeur de ce gisement qui constitue un maillon essentiel à l'électrification durable des transports au Québec.

 

Résultats attendus et retombées escomptées

• Identification de configurations de circuits de traitement des minerais innovantes permettant une réduction des émissions de GES validées en simulation à partir d'un cas d'étude industriel réel.

• Développement de systèmes de commande et d'optimalisation en temps réel de la production intégrée pour le circuit de traitement et permettant d'atteindre et maintenir les objectifs de production en tout temps.

• Mise au point d'une stratégie de déploiement des technologies de l'industrie 4.0 pour la réduction des GES des usines minéralurgiques (UM).

• Estimation des réductions de GES pouvant être effectuées pour des UM.

• Estimation des bénéfices pour la valorisation du projet NL et l'électrification durable des transports.

• Formation de personnel hautement qualifié s'intéressant à la réduction des émissions de GES.

Le projet sera réalisé par des chercheurs de l'Université Laval et le personnel de la compagnie Nemaska Lithium.

 

Appel de propositions

Pour consulter l'appel de propositions, cliquez ici.