Laminage asymétrique de tôles d'aluminium

 

Julie Lévesque

Cégep de Trois-Rivières

 

Domaine : matériaux

Programme de recherche pour les chercheurs de collège

Concours 2019-2020

Avec l'avènement de réglementations environnementales plus sévères et l'augmentation du prix du carburant, l'allégement des structures est devenu un domaine de recherche prioritaire pour l'industrie des transports. Grâce à leur légèreté et leurs bonnes propriétés mécaniques, les alliages d'aluminium sont fréquemment utilisés pour l'allégement des véhicules, sous forme de pièces moulées, d'extrusions et de tôles. Le laminage asymétrique est une technique qui a reçu un intérêt grandissant dans les dernières années. Il permet de réduire l'intensité des textures cristallographiques et la taille des grains dans les tôles laminées, augmentant ainsi leur formabilité lors d'opérations subséquentes d'emboutissage, de pliage et d'estampage.

L'objectif principal de ce projet est d'étudier le potentiel du laminage asymétrique pour la production de tôles d'aluminium à formabilité améliorée, principalement pour l'industrie des transports. Les objectifs secondaires sont d'optimiser les paramètres de laminage pour les alliages étudiés, et de vérifier les prédictions des modèles numériques quant à la formabilité des tôles laminées. Les modèles sont un outil important pour l'industrie de la mise en forme des métaux, car ils permettent d'éviter de coûteux processus par essais et erreurs. La validation des modèles de laminage asymétrique est donc une étape importante du projet. Ceux qui seront utilisés sont des modèles de plasticité polycristalline (micromécaniques) qui incluent les effets de la texture initiale, de l'évolution de la texture, de la température et de la recristallisation. Ces modèles permettront de bien cibler les conditions de laminage les plus prometteuses, qui seront par la suite testées expérimentalement. Par la suite, les propriétés et la microstructure des tôles seront caractérisées, et leur formabilité sera évaluée.