Le réacteur aluminium-eau alimentant le moteur à combustion à émission nulle

 

David Frost

Université McGill

 

Domaine : énergie

Programme projet de recherche en équipe

Concours 2014-2015

Les problèmes du réchauffement climatique et de la pollution atmosphérique provenant des émissions de gaz carbonique et de particules en raison de l'usage des hydrocarbures dans le secteur du transport et de l'industrie pourront seulement être éliminés par des efforts multidisciplinaires pour développer des sources d'énergie intrinsèquement propres et de nouvelles technologies de combustion.

En plus de cette problématique à long terme, il y a aussi un besoin encore plus pressant pour une source d'énergie à émission nulle destinée aux milieux confinés, là où les polluants émis par la combustion des carburants fossiles représentent une menace à la santé humaine. Présentement, il y a seulement des options en termes de sources d'énergie à émission nulle pour ce type de milieux: i) le moteur électrique alimenté par batteries et ii) le moteur à combustion interne mu par hydrogène ou la pile à combustible. Afin d'éviter les inconvénients liés à l'utilisation des batteries et les risques associés au transport et à l'entreposage de l'hydrogène, nous proposons le développement d'une technologie permettant sa production in-situ, et à la demande, directement dans le véhicule, éliminant ainsi le problème du stockage de ce gaz et offrant du même coup l'exploitation énergétique de l'hydrogène de manière sécuritaire et économique.

La technologie proposée fait appel à la réaction bien connue entre l'eau et l'aluminium pour produire de l'hydrogène pur. Dans un souci d'efficacité, la chaleur générée et l'hydrogène produit seront tous deux exploités pour la production de la puissance utile.