Le traitement spatio-temporel dans la lecture normale et la dyslexie

 

Martin Arguin

Université de Montréal

 

Domaine : Organismes vivants

Programme projet de recherche en équipe

Compétition 2014-2015

Ce projet s'intéresse au déploiement de l'attention visuo-spatiale lors de la reconnaissance de mots écrits chez les lecteurs normaux et les dyslexiques. Les théories actuelles de la lecture normale proposent soit un traitement parallèle des lettres ou un traitement sériel de gauche à droite. Une étude du laboratoire Arguin montre plutôt que la lecture normale implique un traitement sériel débutant par les lettres centrales, suivies des lettres initiales. La reconnaissance de mots semble procéder comme une recherche lexicale déterminée conjointement par l'encodage perceptif et des contraintes de haut niveau exercées par les connaissances lexicales.

Nous visons ici à mieux caractériser la routine attentionnelle impliquée en reconnaissance de mots écrits en utilisant des approches psychophysiques et électrophysiologiques. L'étude conjointe de lecteurs normaux et de dyslexiques constituera un défi théorique particulier, du fait que nous visons une explication non seulement de la lecture normale, mais aussi de formes extrêmes de différences individuelles qui entraînent des déficits fonctionnels.

Le projet vise également l'étude du profil temporel d'acquisition de l'information visuelle en lecture, qui s'inscrit dans la problématique générale de l'encodage visuel continu ou discret. Nous appliquerons également une méthode novatrice d'entraînement visant une amélioration du traitement visuel spatio-temporel afin d'établir son impact sur les habiletés de lecture. Ce dernier thème s'avère d'un grand intérêt compte tenu de la prévalence de la dyslexie dans 10% de la population générale.