Les états fonctionnels des communautés de zooplancton lacustre

 

Beatrix Beisner

Université du Québec à Montréal

 

Domaine : environnement

Programme projet de recherche en équipe

Concours 2010-2011

Pour répondre à la crise de biodiversité et pour comprendre la complexité associée à la biodiversité, les écologistes utilisent de plus en plus des descriptions fonctionnelles des communautés. Ces descriptions sont basées sur les traits des organismes au lieu de leur taxonomie, ce qui permet d'avoir une devise commune pour caractériser les communautés. En plus, l'utilisation des traits fonctionnels donne une plus large vue mécanistique quant aux processus d'assemblage et envers les limites structurelles des communautés.

Nous proposons de développer et d'utiliser une approche fonctionnelle pour mieux comprendre les communautés de zooplancton à travers le temps et à travers les écozones et paysages, au Québec et dans le reste du Canada. En rassemblant plusieurs bases de données existantes pour le pays, et en prenant en compte les connexions phylogénétiques, nous allons évaluer les états fonctionnels vers lesquels ces communautés ont tendance à converger sous des conditions environnementales et de connexions paysagiques différentes. En plus, nous allons fournir de nouvelles données sur des traits qui n'ont pas encore été mesurés.

Nous contribuerons à la formation des nouveaux scientifiques dans la science de la biodiversité. En produisant un cadre général pour des études fonctionnelles, nos travaux serviront de modèles pour guider des recherches en biodiversité avec d'autres types d'organismes. Pour finir, une meilleure connaissance des états fonctionnels dans lesquels les communautés de zooplancton s'adaptent aux changements environnementaux va favoriser la conservation et le maintien de la qualité des eaux de nos lacs.