Liens entre gènes, circuits et oscillations neuronales à diverses échelles temporelles

 

Shimon Amir

Université Concordia

 

Domaine : organismes vivants

Programme projet de recherche en équipe

Concours 2018-2019

Comment l'effet des gènes, dont certains qu'on nomme circadiens règlent nos comportements journaliers et cycliques, exercent-ils leur influence sur les circuits du cerveau? En plus de l'effet des gènes sur l'activité neuronale, les découvertes récentes sur la dynamique oscillatoire dans les circuits cérébraux et supraspinaux, et leurs effets sur la formation de réseaux, seront misent à profit ici. Nous avons récemment évalué l'effet circadien sur les oscillations et la cohérence entre les réseaux, chez l'animal anesthésié – nous souhaitons appliquer cette approche à des circuits fonctionnels liés à la spécificité du comportement et à l'apprentissage.

Notre équipe résoudra les questions suivantes: (1) Comment les rythmes circadiens affectent l'apprentissage et la mémoire motivés par la peur au travers de la modulation des oscillations de potentiels de champ locaux et de l'activité neuronale de régions bien identifiées, (2) comment les rythmes circadiens régulent la plasticité synaptique de neurones identifiés dans la mémoire motivée par la peur, (3) comment la réduction génique (gene knockdown), affectant l'expression des rythmes circadiens, peut modifier la neurophysiologie des oscillations et de la plasticité neuronales, impliqués dans l'apprentissage motivé par la peur.

En identifiant les bons gènes (ici, circadiens), des circuits et un comportement bien documenté (conditionnement par la peur) et en utilisant des méthodes in vivo et in vitro, nous fournirons de solides éléments de réponse, de manière corrélative et aussi causale, à l'importante question sur les modifications des réseaux neuronaux sous-tendant l'influence des gènes sur le comportement.