Matériaux bi-dimensionnels post-graphène

 

Thomas Szkopek

Université McGill

 

Domaine : techniques, mesures et systèmes

Programme : projet de recherche en équipe

Concours 2017-2018

Améliorer l'efficacité énergétique tout en conservant la densité fonctionnelle est largement reconnu comme étant le plus grand défi pour l'électronique du 21e siècle. Peu importe son mécanisme de basculement, l'efficacité d'injection des charges a poussé la fabrication des transistors modernes dans une géométrie à la limite du plan atomique. La venue récente de nouveaux matériaux bidimensionnels post-graphène aux échelles atomiques à grandes variations ainsi qu'aux myriades de nouvelles propriétés nous offre un espace riche pour le développement et l'amélioration de la performance des transistors.

Nous proposons ici de développer de nouveaux transistors avec des modes d'opération de basculement en basse tension exploitant ces récents matériaux à caractère bidimensionnel. Notre équipe comprend, entre autres, l'expertise en génie des dispositifs semiconducteurs du Prof. Szkopek, celle du Prof. Gervais en physique expérimentale des basses dimensions et celle du Prof. Garate en matière condensée théorique. Les expériences seront accomplies par deux étudiants gradués à McGill et les études théoriques par un étudiant au doctorat de Sherbrooke. Notre demande est motivée par nos avancées récentes dans l'étude du phosphore noir qui ont été classées parmi les 10 découvertes de l'année 2015 du magazine Québec Science. En outre, cette subvention de projet de haute technologie permettra de fournir un encadrement hors pair à nos étudiants. Par le passé, deux d'entre eux ont reçu la distiction Étudiant-chercheur étoile du FRQNT. Notre objectif avec ce projet est de former les futurs lauréats.