Nanobiocapteurs basés sur des nanostructures métalliques dans des films minces de copolymères à blocs

 

Géraldine Bazuin

Université de Montréal

 

Domaine : matériaux

Programme projet de recherche en équipe

Concours 2010-2011

Les outils analytiques modernes, permettant la mesure rapide de molécules, facilitent, entre autres, la détection de maladies et de contaminants environnementaux. Dans le premier cas, il n'existe que très peu de technologies permettant la mesure rapide des biomolécules à des fins de diagnostic médical, mais leur importance ne laisse aucun doute. Par exemple, les glucomètres sont couramment utilisés par la majorité des patients diabétiques. Dans le deuxième cas, les technologies permettant de mesurer les contaminants environnementaux sont difficilement transportables sur le site d'analyse et sont très coûteux. Les nanotechnologies basées sur les plasmons de surface ont le potentiel de résoudre ces deux problèmes importants.

Ce projet de recherche vise la mise au point d'une méthodologie simple de fabrication de nanobâtons et de nanofils, reposant sur leur formation à l'intérieur de copolymères en blocs nanoporeux. Les nanobâtons et les nanofils possèdent les propriétés en résonance des plasmons de surface (SPR) et en spectroscopie Raman nécessaires pour la conception de biocapteurs efficaces pour la détection de maladies et de contaminants environnementaux. En particulier, une méthodologie de fabrication de ces nanostructures sous forme de films de copolymères blocs sera développée par la mise au point des conditions expérimentales optimales pour amplifier les signaux SPR et Raman. Ainsi, un biocapteur sera développé pour la détection de la protéine P53 par SPR, marqueur du cancer, et pour la détection de pesticides dans les points d'eau par Raman afin de démontrer le potentiel de ces nouvelles nanostructures.