Nanoparticules superparamagnétiques libérant du monoxyde d'azote comme une nouvelle génération d'anti-biofilms

 

L'Hocine Yahia

École Polytechnique Montréal

 

Domaine : matériaux

Programme projet de recherche en équipe

Concours 2012-2013

Ce projet de recherche répond à un défi sérieux en génie biomédical et en milieu hospitalier: la prévention des infections nosocomiales reliées aux implants et aux interventions chirurgicales. L'objectif de notre projet de recherche est de développer une nouvelle génération de dispositifs médicaux (implants, instruments...) à surface antibactérienne, sans avoir recours à des antibiotiques classiques. Ce projet est basé sur les dernières percées à l'École Polytechnique, concernant les nanoparticules chargées d'oxyde nitrique (NO) comme agents antibiofilms. Ces nanoparticules libérant du NO, une fois déposées sur des surfaces, protégeront ces surfaces de la colonisation par des bactéries, sans encourir de graves problèmes de résistance rencontrés avec des antibiotiques ou les ions d'argent. Le principal objectif sera atteint grâce à trois étapes clées: (a) le revêtement des surfaces de nanoparticules superparamagnetiques; (b) le revêtement des surfaces d'implants avec le NO; (c) la vérification des effets antibiofilms et de biocompatibilité en utilisant des modèles de culture cellulaire in vitro. Le projet permettra d'établir une collaboration étroite entre les nanosciences, les nanotechnologies, la microbiologie et le génie biomédical, et de fournir des possibilités uniques de formation de personnel hautement qualifié (PHQ). Les nouvelles surfaces anti-biofilms développées conduiront à une nouvelle solution pour réduire les infections nosocomiales.