Nouveau outils moléculaires pour la détection des récepteurs B1 des kinines par TEP

 

Brigitte Guérin

Université de Sherbrooke

 

Domaine : techniques, mesures et systèmes

Programme projet de recherche en équipe

Concours 2014-2015

Le récepteur B1 des kinines est fortement surexprimé dans la plupart des cancers étudiés. Il pourrait donc représenter une cible importante pour la détection du cancer. Par ailleurs, leur contribution relative dans la physiopathologie des cancers in vivo reste encore peu connue. De plus, la recherche et la validation préclinique de radiotraceurs ciblant spécifiquement ces récepteurs s'avèrent cruciales compte tenu que les radiotraceurs actuellement utilisés en clinique sont insuffisants et/ou manque de spécificité (le [18F]-FDG).

L'objectif principal de ce projet de recherche est donc de mettre au point de nouveaux radiotraceurs peptidiques (agonistes et antagonistes) du récepteur B1 des kinines pour l'imagerie TEP afin de pouvoir étudier plus précisément la régulation et le rôle physiopathologique in vivo de ces récepteurs en cancérologie. Le développement d'une nouvelle classe de radiotraceurs TEP spécifiques des récepteurs B1 devrait faciliter également l'évaluation du potentiel anticancéreux des antagonistes B1 ainsi que d'autres médicaments anticancéreux en émergence, en fournissant les outils pour l'imagerie non invasive, répétitive et quantitative de l'expression/activité des récepteurs B1 dans les modèles animaux précliniques des cancers humains et, ultimement, chez les patients atteints de cancer.