Recherche de satellites et nouvelles planètes par chronométrage de transit

 

David Lafrenière

Université de Montréal

 

Domaine : nature et interactions de la matière

Programme établissement de nouveaux chercheurs universitaires

Concours 2013-2014

Le chronométrage de transit d'exoplanètes est une technique encore peu exploitée mais très prometteuse qui permet de détecter des satellites planétaires (des « exolunes ») ou des nouvelles planètes dans des systèmes ayant déjà une exoplanète en transit connue. En utilisant une nouvelle caméra spécialement conçue pour faire de telles mesures avec une précision auparavant inégalée, le projet proposé vise à exécuter le plus important et le plus sensible relevé d'exolunes et d'exoplanètes par chronométrage de transit jamais réalisé. La détection d'une lune autour d'une exoplanète - une première mondiale - aurait une incidence énorme sur notre compréhension de la formation des planètes et des satellites.

En outre, trouver un satellite autour d'une géante gazeuse située dans une zone habitable aiderait à notre compréhension de l'origine et de la prévalence de la vie dans l'univers puisqu'une telle lune offrirait, si suffisamment massive pour maintenir une atmosphère, un bon environnement pour que la vie puisse se développer. La détection de nouvelles planètes dans un système ayant déjà une planète en transit nous permettrait d'étendre le recensement des systèmes planétaires multiples et d'obtenir de meilleures statistiques sur la configuration relative et les propriétés des planètes dans ceux-ci.

De plus, la méthode de chronométrage de transit est sensible aux planètes de masses aussi petites que celle de la Terre, elle est donc complémentaire aux recherches faites par mesure de vitesse radiale qui sont généralement limitées à de plus grandes masses.