Régulation endocrine de la performance métabolique hivernale chez les oiseaux

 

François Vézina

Université du Québec à Rimouski

 

Domaine : organismes vivants

Programme projet de recherche en équipe

Concours 2014-2015

Les changements climatiques sont associés à un accroissement de la fréquence et de l'amplitude des événements climatiques extrêmes. Au Québec ces perturbations seront surtout notables l'hiver où des périodes de réchauffement sont prévues en alternance avec des épisodes de froid. Les organismes ont la capacité d'ajuster leur physiologie à ces contraintes, mais cette flexibilité phénotypique n'est généralement pas quantifiée et les mécanismes impliqués sont peu connus.

Chez les oiseaux qui passent l'hiver au Québec, l'acclimatation physiologique aux fluctuations climatiques hivernales semble rapide et continue, notamment en ce qui a trait à la production de chaleur et à l'endurance au froid. Ces ajustements résulteraient de changements morphologiques (ex. taille des muscles pour le frissonnement), mais il apparaît que la capacité thermogénique soit également supplémentée par une production de chaleur interne, à l'échelle cellulaire, sous contrôle hormonal.

Ce projet vise à déterminer le patron de réponse des mécanismes de thermorégulation et à établir le rôle des hormones thyroïdiennes dans la flexibilité de ces mécanismes pendant l'acclimatation aux fluctuations climatiques hivernales chez les oiseaux résidents. L'approche est intégrée. Elle combine l'expertise de deux laboratoires complémentaires dans des études en milieu naturel et en conditions contrôlées. Elle s'intéresse également aux ajustements physiologiques à tous les niveaux d'organisations, de la cellule à l'animal entier.

Les résultats fourniront la connaissance de base nécessaire pour évaluer la résilience des espèces aviaires aux perturbations climatiques.