Revégétalisation de sites miniers à l'aide d'un nouveau concept agroforestier d'hydroensemencement herbacé et de plantation de ligneux biofortifiés avec des microsymbiotes racinaires

 

Chercheur responsable

Damase Khasa, Université Laval

 

Domaine : environnement

Programme projet de recherche orientée en partenariat : développement durable du secteur minier (2e concours)

Concours 2014-2015

Durée du projet : 3 ans

Budget total accordé au projet : 295 000 $

Partenaire financier

  • Ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles

Partenaires du projet 

  • Ressources Metanor Inc.
  • Roche Ltée
  • Mine Lamaque, Century Mining Corporation
  • Integra Gold Corp.
  • Fournier et Fils Inc

Équipe de recherche

  • Suzanne Allaire, Université Laval
  • Damase Khasa, Université Laval

L'industrie minière est une source importante d'emplois et de retombées économiques, contribuant de façon significative à l'économie québécoise et à son rayonnement international, bien qu'elle peut altérer de manière drastique les écosystèmes et le paysage du territoire québécois. Le développement durable du secteur minier québécois doit viser le rétablissement des biens et services écosystémiques après l'exploitation minière. En vue de réduire l'impact écologique des activités minières, en améliorer l'acceptabilité sociale et la compétitivité, il est important de développer des technologies novatrices pour relever à la fois les défis environnementaux et les défis techniques du secteur minier québécois. Ce projet vise à développer un nouveau concept agroforestier d'hydroensemencement herbacé et de plantation de ligneux biofortifiés avec des microsymbiotes racinaires pour la restauration des sites miniers.

Objectifs

Les objectifs visés sont :

  1. de déterminer le mélange optimal d'hydroensemencement herbacé (graminée et légumineuse) biofortifié ou non avec des microsymbiotes racinaires sur les résidus fins et sur les haldes stériles;
  2. d'évaluer la bioproductivité, la biodiversité et la biocomplexité d'un système agroforestier en mésocosme soumis aux traitements d'hydrogel, de biochar et d'un consortium microbien contenant des mycorhizes et des rhizobacteries promotrices de croissance des plantes;
  3. d'établir et d'évaluer la bioproductivité, la biodiversité et la biocomplexité d'un système agroforestier en milieu réel; et iv) de coordonner, communiquer et disséminer les résultats et l'information générés auprès des utilisateurs potentiels du secteur minier québécois (les ministères, les organismes gouvernementaux, les établissements de recherche, les milieux de pratique et les entreprises).

Résultats attendus

Les résultats attendus de ce projet sont :

  1. le développement d'un savoir-faire nécessaire pour revégétaliser les rejets de minerais aurifères avec le nouveau concept agroforestier en mélangeant les espèces herbacées et ligneuses;
  2. le développement des outils génomiques pour le biomonitoring et l'analyse moléculaire, des techniques de suivi de la technologie pour en évaluer la performance spatio-temporelle;
  3. le développement des outils utilisables lors d'efforts de revégétalisation de résidus sur des terrains présentant des propriétés différentes;
  4. l'accroissement par la recherche et la formation de nouvelles compétences et expertises scientifiques et technologiques dans un domaine tel que la bioingénierie de l'environnement minier dont le Québec a un urgent besoin pour sa prospérité économique et le développement durable de son secteur minier.

Retombées escomptées

Les retombées escomptées et/ou les organismes participants font que :

  1. dans le souci du développement durable, l'exploitation minière va entrainer la création de régions écologiquement et socio-économiquement viables pour les populations avoisinantes et d'importantes retombées socioéconomiques pour le Québec;
  2. la nature de la recherche qui sera conduite peut aboutir à des percées scientifiques potentiellement brevetables;
  3. la diffusion et le transfert des connaissances auprès des utilisateurs potentiels des résultats de la recherche va contribuer de façon significative à la prospérité économique du Québec et à son rayonnement aux niveaux national et international.

Appel de propositions

Pour consulter l'appel de propositions, cliquez ici.