Simulation d'un mini-réseau intelligent intégré au campus de l'ÉTS

 

Louis-A Dessaint

École de technologie supérieure [ÉTS]

 

Domaine : énergie

Programme projet de recherche en équipe

Concours 2018-2019

Une approche prometteuse pour faciliter l'intégration des énergies renouvelables consiste à augmenter la production décentralisée ou distribuée basée sur les mini-réseaux intelligents. Si ces mini-réseaux sont intégrés dans les grands immeubles alors on assiste à un changement majeur de paradigme. En effet, les grands édifices résidentiels, commerciaux et institutionnels peuvent jouer un rôle déterminant dans l'établissement de la production décentralisée, car ces immeubles sont les plus importants consommateurs d'électricité; au Canada ils consomment à eux seuls 65% de toute l'électricité produite. Qui plus est, les grands édifices sont très répandus et massivement distribués sur le territoire canadien, ce qui pourrait conférer à un réseau de mini-réseaux intégrés à des immeubles une résilience bien supérieure à celle des grands réseaux électriques centralisés. On peut alors se poser les questions suivantes : Est-ce que nous évoluons vers l'Internet de l'énergie appelé aussi Enernet? Est-ce que cette révolution apportera autant à l'énergie électrique qu'Internet à la communication?

Nous croyons que la réponse à ces deux questions est oui  et que le Québec doit être à l'avant-garde de cette révolution, car il y a beaucoup à gagner à être parmi les leaders dans ce domaine crucial pour l'avenir.  Le Québec est reconnu mondialement pour la qualité de ses réseaux électriques. Or, il faut reconnaître qu'il y a très peu de mini-réseaux intelligents en opération au Québec et même au Canada et que déjà, nous accusons un certain retard par rapport à nos voisins du sud ou à l'Europe.

Notre défi, dans le présent projet, sera de démontrer grâce à la simulation qu'un mini-réseau intelligent est capable de produire, de stocker, de distribuer et d'utiliser l'énergie électrique de façon efficace, fiable et flexible.