Structure et fonctionnalité études sur les antennes plasmoniques auto-assemblées

 

Amy Blum

Université McGill

 

Domaine : matériaux

Programme projet de recherche en équipe

Concours 2014-2015

Nous proposons de développer une approche multidisciplinaire fondée sur les nanotechnologies à démêler et exploiter les mécanismes de mise en valeur plasmoniques de champs électriques à proximité de nanoparticules métalliques afin de permettre à la prochaine génération de technologies de catalyse et d'analyse.

Nous allons utiliser la protéine d'enveloppe du virus de la mosaïque du tabac (TMV) comme modèle pour auto-assembler des nanostructures plasmoniques et contrôler la position des molécules indicatrices. Les interactions entre les molécules reporters et les nanostructures plasmoniques seront caractérisées par des approches de spectroscopie de molécules uniques.

Comprendre l'amélioration plasmonique permettra le développement de technologies analytiques basées sur des mesures de fluorescence de molécules uniques dans des conditions réalistes de concentration dans le régime micromoles, ainsi que l'amélioration de la luminosité et photostabilité du signal, et pourrait ouvrir la voie à la prochaine génération de photocatalysts.