Structure-fonction des protéines non structurales des phages des bactéries lactiques

 

Sylvain Moineau

Université Laval

 

Domaine : organismes vivants

Programme projet de recherche en équipe

Concours 2014-2015

Les phages (virus de bactéries) sont les entités biologiques les plus abondantes sur la planète. On les retrouve dans de nombreux écosystèmes où ils jouent un rôle clé dans le contrôle des populations bactériennes. L'industrie laitière québécoise et mondiale utilise une quantité significative de bactéries lactiques (par exemple Lactococcus lactis) pour fermenter le lait en divers produits fermentés dont les fromages.

L'industrie laitière est à risque pour la contamination par des phages qui peuvent détruire les bactéries lactiques et ainsi empêcher ou ralentir la fermentation. Ces phages sont ubiquitaires dans l'environnement laitier et donc des contaminants fréquents du lait. Il existe de nombreuses stratégies de contrôle mais ils sont toujours la raison principale des échecs de fermentation du lait. Une des raisons est le manque de connaissance sur la biologie de ces phages, ce qui empêche d'utiliser des stratégies optimales de contrôle. Ce projet vise à accroître nos connaissances sur le plus important groupe de phages.

Pour ce faire, nous avons sélectionné un phage modèle et nous prévoyons analyser son protéome non structural, c'est-à-dire les protéines qui ne sont pas dans la structure du phage. Les protéines structurales de ce phage sont déjà connues. Ainsi, on s'attaque à la dernière « boîte noire » de ce phage. Notre approche est basée sur l'étude par RMN et cristallographie de ces protéines ainsi que sur le développement de nouveaux outils génétiques pour l'étude de phages virulents.

À terme, nous aurons une connaissance remarquable d'un phage laitier ainsi que de nouvelles pistes de recherche et de contrôle de ces virus bactériens.