Utilisation de nanoparticules de fer et de bactéries pour la réhabilitation de sites contaminés par des solvants chlorés

 

Subhasis Ghoshal

Université McGill

 

Domaine : environnement

Programme projet de recherche en équipe

Concours 2011-2012

Les solvants chlorés sont extrêmement carcinogènes et, même à l'état de trace, rendent les nappes phréatiques insalubres. Les nanoparticules de fer à valence zéro (NFVZ) peuvent dégrader rapidement les composés organiques chlorés, tels que le trichloroéthylène (TCE) ou le perchloroéthylène (PCE), en produits inoffensifs, tels que l'éthylène et les ions chlorures. Par ailleurs, il existe des bactéries qui ont également la possibilité de dépolluer ces sites, en utilisant des chemins réactionnels comparables ou complémentaires des NFVZ.

Pour cette étude, nous nous proposons d'étudier l'impact réciproque des NFVZ, des bactéries et des polymères bactériens. 1) Tout d'abord, nous allons comparer l'activité microbienne en présence et absence des NFVZ pour la dégradation du TCE. Les différents composés obtenus seront analysés pour comprendre les chemins réactionnels en jeu. 2) Par ailleurs, nous voulons étudier l'impact de la présence de polymères bactériens, tels que les Rhamnolipides, sur le transport des NFVZ dans le sol. Enfin, nous allons caractériser les NFVZ après les tests de dégradation pour connaître leur état final dans le sol.

Ce projet de recherche sera mené par une équipe interdisciplinaire de chercheurs accomplis en sciences de l'environnement, en génie et en chimie.