Variabilité climatique et océanographique naturelle dans l'Estuaire et le Golfe du Saint-Laurent au cours des 8 000 dernières années : répercussions sur les modifications d'oxygénation des eaux profondes

 

Jean-Carlos Montero-Serrano

Université du Québec à Rimouski

 

Domaine : environnement

Programme établissement de nouveaux chercheurs universitaires

Concours 2013-2014

L'estuaire maritime du Saint-Laurent (EMSL) dans l'Est du Canada est le lieu de rencontre des eaux marines provenant de l'Océan Atlantique avec les eaux douces du fleuve Saint-Laurent. Des mesures instrumentales directes et indirectes (basées sur des registres micropaléontologiques et géochimiques des carottes de sédiments marins), ont démontré que la concentration d'oxygène dissous dans l'eau de fond de l'EMSL a progressivement diminué au cours du siècle dernier, entraînant de graves et persistantes conditions d'hypoxie. Cette hypoxie a été principalement attribuée à des facteurs océanographiques (Gulf Stream versus courant du Labrador) et anthropiques (eutrophisation). Toutefois, d'autres investigations à haute résolution sont nécessaires pour tester et améliorer ces hypothèses sur des échelles de temps plus longues (>1000 ans).

Dans ce contexte, l'objectif principal de ce programme de recherche est d'utiliser la géochimie élémentaire et isotopique du Néodyme à haute résolution temporelle (échelles décennale à centennale) sur des carottes de sédiments, pour reconstruire et documenter la variabilité climatique et océanographique naturelle dans l'EMSL au cours des 8 000 dernières années.

Les données obtenues dans ce programme de recherche permettront d'établir à long terme les relations éventuelles qui peuvent exister entre le réchauffement global d'origine anthropique, la baisse de la concentration d'oxygène dissous dans l'eau de fond de l'EMSL, l'Oscillation Nord Atlantique et les changements de la circulation dans le nord-ouest de l'Atlantique.