Vers une gestion efficace des ressources dans les réseaux d'accès radio des prochaines générations des réseaux mobiles.

 

Wessam Ajib

Université du Québec à Montréal [UQAM]

 

Domaine : technologie de l'information et des communications

Programme projet de recherche en équipe

Concours 2018-2019

Les futurs réseaux mobiles sans fil ont besoin de nouvelles approches de réseau d'accès radio (RAN) - entre le réseau d'infrastructure et les usagers - afin de supporter d'une manière optimale et écoresponsable la diversité et les exigences en performances des nouvelles applications sans fil.

Le premier volet de ce projet consiste à étudier et proposer des approches innovatrices et des algorithmes d'allocation des ressources pour un réseau sans fil en « backhaul » (WBN) - entre le réseau d'infrastructure et les stations de base. La coexistence des communications sans fil au niveau du WBN et au niveau BS-usagers mobiles doit être soigneusement conçue afin d'extraire d'une manière optimale les gains d'un réseau WBN. À cet égard, la gestion d'interférence, l'ordonnancement, la mise en cache et l'intégration de WBN avec les nouvelles technologies de 5G seront minutieusement étudiés et des nouvelles solutions seront proposées. Le deuxième volet de ce projet consiste à étudier l'allocation des ressources pour les réseaux sans fil virtualisés et proposer des solutions pour les réseaux multicellulaires centralisés et pour les réseaux hétérogènes de multi-niveaux. Le troisième volet de ce projet consiste à étudier et proposer des solutions performantes et innovantes aux différentes problématiques identifiées pour une implémentation écoresponsable de la virtualisation des fonctions réseau dans les équipements du RAN des futurs réseaux sans fil (la cinquième génération et au-delà). Nos solutions suivront une approche de développement durable permettant toutefois aux futurs réseaux mobiles d'atteindre leurs objectifs.

Le projet proposera des solutions performantes et efficaces, en utilisant des outils algorithmiques et mathématiques de pointe, à des problèmes importants d'allocation des ressources. Le projet se focalise sur des technologies en émergence (virtualisation, réseau sans fil en « backhaul », etc.) qui sont largement intéressantes aux industriels et aux chercheurs du domaine. Donc, les retombées attendues aux niveaux industriel (provincial, fédéral et international) et scientifique seront conséquentes. De plus, le projet offrira une formation adéquate au marché du travail à neuf étudiants aux trois cycles d'études. Finalement, le projet a besoin des expertises complémentaires des membres de l'équipe en communications sans fil, allocation des ressources (W. Ajib, UQAM), virtualisation, efficacité énergétique, (T. Le-Ngoc, Université McGill), architecture des réseaux, optimisation (C. Assi, Université Concordia).