Développement de produits à haute valeur ajoutée à partir des écorces de mélèze et d'épinette noire



L'objectif principal de ce projet était de développer des voies de valorisation fines de résidus de l'industrie forestière en identifiant de nouveaux agents anticancéreux d'origine naturelle et en assurant une partie de leur développement biopharmaceutique. Nous nous sommes intéressés ici aux écorces du mélèze laricin et de l'épinette noire puisque les extraits de ces écorces avaient déjà démontrés des résultats prometteurs dans le domaine du cancer.

En effet, nos travaux antérieurs avaient permis de démontrer que ces extraits possédaient une activité anticancéreuse sélective. Dans le cas de des écorces de mélèze, le 19-hydroxyabiénol avait déjà été identifié par notre équipe de recherche comme l'un des produits responsables de l'activité anticancéreuse sélective.

La première partie du projet a donc été consacrée à la mise au point d'une méthode de production du 19-hydroxyabiénol à partir des écorces de mélèze. La méthode qui a été développée permet d'isoler le 19-hydroxyabiénol à l'échelle du gramme avec un rendement 0,21 % à partir de la matière végétale sèche. En plus du 19-hydroxyabiénol, deux autres diterpènes ont pu être isolés en grande quantité avec des rendements intéressants et sept autres composés ont été identifiés. Malheureusement, aucun de ces composés n'a montré le même potentiel anticancéreux que le 19-hydroxyabiénol.

La seconde partie du présent projet a été consacrée à l'isolement et l'identification des composés responsables de l'activité anticancéreuse de l'épinette noire. Grâce à ces travaux, 3 stilbènes, 2 flavonoïdes ainsi qu'un glycoside ont pu être isolés et identifiés. Aucun de ces composés ne s'est révélé être responsable de l'activité anticancéreuse sélective de l'écorce de l'épinette noire. Il est tout de même important de mentionner que deux des composés isolés dans ces travaux ont démontré une forte inhibition de la réplication du VIH-1 dans les cellules du système immunitaire. Ces résultats ont été obtenus en collaboration avec le Centre de recherche du CHU de Québec.

Chercheur responsable

André Pichette, Université du Québec à Chicoutimi

Équipe de recherche

  • Yacine Boumghar (Collège de Maisonneuve)
  • Joël Fournier (Collège de Maisonneuve)
  • Jean Legault (Université du Québec à Chicoutimi)
  • Jean-Louis Ouellet (Secteur privé - Québec)
  • Raynald Simard (Complexe hospitalier Sagamie)

Durée

2007-2010

Montant

225 000 $

Partenaire financier

  • Fonds de la recherche forestière du Saguenay-Lac-Saint-Jean

Appel de propositions

Forêt boréale au Saguenay-Lac-St-Jean