Variabilité naturelle à long terme des paysages forestiers du nord du Saguenay-Lac-Saint-Jean (domaine de la pessière noire)



Problématique

Ce projet s'inscrit dans le contexte de la loi sur l'aménagement durable du territoire forestier (loi 57) portant sur la mise en œuvre de l'aménagement écosystémique (AÉ) au Québec. Le projet vise l'acquisition de connaissances sur la variabilité écologique naturelle à long terme des paysages forestiers de la portion du domaine de la pessière noire à mousses localisée au nord du Lac-Saint-Jean (région administrative 02). La variabilité écologique naturelle des paysages a été abordée à deux échelles temporelles imbriquées historiquement, soit la dynamique forestière contemporaine, celle des 200 à 300 dernières années, et la dynamique forestière holocène, celle d des derniers millénaires. La dynamique forestière contemporaine a été décrite par le biais de la chronoséquence végétale caractérisant les deux principales végétations potentielles reconnues par le Ministère des ressources naturelles (MRN) dans la région d'étude.

Objectifs

Ces végétations sont respectivement la pessière noire à mousses et la sapinière à épinette noire. La première phase du projet a consisté à bonifier les classifications écologiques développées par le MRN. Pour ce faire, nous avons analysé les données d'inventaire dans le but de définir deux esquisses de chronoséquence végétale. Quelques types forestiers composent chacune des chronoséquences, lesquels ont servi à la sélection des stations d d'échantillonnage des feux. Les changements de composition selon le temps écoulé depuis le dernier feu ont été analysés et s'avèrent peu importants étant donné la forte récurrence des feux dans la région, à des intervalles de 200 à 300 ans. Une attention particulière a été portée aux liens existant entre les deux végétations potentielles et leur position topographique dans le paysage. Les travaux de terrain avaient pour but de confirmer les deux chronoséquences forestières, à préciser les liens entre la végétation et le milieu physique et à acquérir des connaissances sur l'histoire contemporaine et holocène de la végétation à l'aide d'analyses dendrochronologiques et paléoécologiques.

Les études paléoécologiques ont porté sur la reconstitution de l'historique des feux dans 4 types forestiers de chaque chronoséquence, à l'aide de l'analyse des charbons de bois recensés au contact de l'horizon organique de surface et du sol minéral, ainsi que dans la partie supérieure du solum. Les pièces de charbons de bois sélectionnées ont été datées à l'aide de la spectrométrie de masse par accélérateur. Une conclusion majeure du projet à cet égard confirme que la région d'étude a été marquée par un régime de feux relativement stable depuis au moins les derniers 5000 ans.

Des analyses de pollen et de macrorestes contenus dans les sols organiques avoisinant les sites minéraux des deux chronoséquences végétales ont été faites dans le but de reconstituer l'historique des épidémies de la tordeuse des bourgeons de l'épinette et des feux. Les données relatives à la fréquence des feux et des épidémies d'insectes ont servi à estimer l'importance, au cours des derniers siècles et des derniers millénaires, des types forestiers composant les deux végétations potentielles. Les données se rapportant aux épidémies de la tordeuse des bourgeons de l'épinette montrent que les activités de l'insecte ont été soutenues au moins depuis les derniers 1200 ans. Ces données ont permis de préciser les limites de la variabilité écologique des paysages naturels et de définir des balises (cibles) en vue de l'élaboration de divers projets relatifs à l'aménagement des paysages forestiers.

Chercheur principal

Serge Payette, Université Laval

Équipe de recherche

  • Hubert Morin (UQAC), professeur, responsable de l'analyse portant sur la tordeuse des bourgeons de l'épinette
  • Martin Lavoie (Université Laval), professeur, responsable de l'analyse pollinique.
  • Pierre Grondin (MRN), chercheur gouvernemental, responsable de la classification de la végétation contemporaine et co-responsable de l'analyse des charbons de bois (série de la sapinière)
  • Pierre-Luc Couillard (MRN), chercheur gouvernemental, co-responsable de l'analyse des charbons de bois (série de la sapinière)
  • Mathieu Frégeau, étudiant à la maîtrise, analyse des charbons de bois (série de la pessière).
  • Pascal Lapointe, étudiant à la maîtrise, analyse dendrochronologique des épidémies de la tordeuse des bourgeons de l'épinette.
  • Kim Laforge, étudiante à la maîtrise, analyse paléoécologique des épidémies de la tordeuse des bourgeons de l'épinette

Durée

2010-2013

Montant

215 000 $

Partenaires financiers

  • Ministère des Ressources naturelles et de la Faune

Appel de propositions

Aménagement et environnement forestiers - IV (1er concours)