Amélioration des caractères de santé et fertilité chez la vache laitière par une approche génomique alternative

 

Chercheur responsable

Claude Robert, Université Laval

 

Domaine : organismes vivants

Programme projet de recherche orientée en partenariat : innovation en production et en transformation laitières-VII

Concours 2015-2016

Durée du projet : 2 ans

Budget total accordé au projet : 41 040 $

Partenaires financiers

  • Consortium de recherche et innovations en bioprocédés industriels au Québec
  • Novalait

Équipe de recherche

  • Christian Vigneault, L'Alliance Boviteq (LAB) inc.
  • Claude Robert, Université Laval

La sélection génétique a permis d'accroitre la production laitière considérablement. Seulement depuis 2005, la moyenne de la race Holstein a progressé de 5% soit l'équivalent d'environ 500 kg de lait par année par vache. Malgré la plus grande productivité, les producteurs s'inquiètent des caractéristiques de santé et fertilité de leurs animaux. Une diminution des performances pour ces caractères entraîne des pertes économiques importantes puisque les frais pour soigner et remplacer les animaux augmentent réduisant les bénéfices de la plus grande productivité. De plus, une moins grande santé et fertilité entraîne un taux de réforme plus grand ce qui requiert un plus grand nombre d'animaux à la ferme pour assurer le remplacement ce qui va à l'encontre des objectifs de production durable.

Objectifs

Dans ce projet, nous proposons le développement d'une approche de sélection génétique qui diffère profondément du processus actuel. À la base, le principe clé au cœur de l'amélioration génétique est qu'il existe des différences entre les individus au niveau de leur séquence d'ADN et que ce sont ces variations qui seraient à l'origine des différences de performances. Les modèles actuellement utilisés sont linéaires ce qui veut dire que les meilleures performances sont réalisées par des animaux qui sont porteurs d'un grand nombre de régions ayant deux copies identiques d'ADN. En d'autres termes, les évaluations génétiques actuellement faites ne favorisent pas les animaux porteurs d'une certaine variabilité génétique.

Résultats attendus et retombées escomptées

Le projet repose sur le fait qu'il est bien connu que les caractères de santé et de fertilité répondent favorablement aux croisements inter-races. Nous émettons l'hypothèse qu'il est possible de choisir des géniteurs qui sont complémentaires pour assurer de diversifier les régions connues pour être impliquées dans l'expression des caractères de santé et de fertilité sans pour autant affecter le reste du génome afin de conserver les gains faits au niveau de la production laitière. À terme, le projet vise à développer une nouvelle façon de sélectionner les reproducteurs en fonction de leur complémentarité génétique de façon à améliorer leurs caractéristiques de santé et de fertilité. Ceci permettra aux producteurs laitiers d'augmenter leur rentabilité et la durabilité de leur production.

Appel de propositions

Pour consulter l'appel de propositions, cliquez ici.