Déplacement d'écoulements miscibles à haute efficacité

 

Seyed Mohammad Taghavi

Université Laval

 

Domaine : énergie

Programme : établissement de nouveaux chercheurs universitaires

Concours 2017-2018

Le besoin pour des solutions visant à adresser les problèmes énergétiques et environnementaux actuels à l'échelle mondiale, nationale et provinciale est à l'origine d'un contexte favorable pour exploiter de nouvelles sources d'énergie propre. Parmi celles-ci, on retrouve l'énergie géothermique qui est en train de devenir une source de plus en plus compétitive. Parmi les nombreuses opérations qui se produisent au cours du forage et avant qu'un puit géothermique puisse devenir opérationnel, il faut passer par un processus appelé cimentation. Cette étape implique le pompage de ciment le long d'un «casing » circulaire afin de déplacer la boue produite in situ lors du forage lui-même. L'intégrité et la longévité des puits géothermiques dépendent beaucoup de cette étape.

Actuellement et à notre connaissance, peu de solutions visant à améliorer l'étape de cimentation sont basées sur des études scientifiques fiables à l'échelle du laboratoire. Le ciment et la boue utilisés dans les opérations de cimentation appartiennent à la famille des fluides non-newtoniens miscibles et de densités différentes. Afin de bien comprendre la problématique liée à cette étape du forage, il est donc primordial de bien comprendre l'écoulement de ces deux fluides non-newtoniens (ciment et boue).

Grâce à une approche originale jumelant l'expérimentation, l'analyse et la modélisation informatique, nous prévoyons que cette recherche produira d'une part des connaissances essentielles et fondamentales dans le domaine de déplacement de fluide et contribuera à répondre à certaines questions liées aux secteurs de l'énergie et de l'environnement, deux domaines clés de la recherche et du développement au Québec.