Développement d'instrumentation et de méthodologies pour l'étude d'aérosol atmosphérique

 

Thomas Preston

Université McGill

 

Domaine : environnement

Programme établissement de nouveaux chercheurs universitaires

Concours 2015-2016

Les aérosols sont de petites particules en suspension dans un gaz et leur présence dans notre atmosphère affecte l'environnement de la Terre à bien des égards. Par exemple, leur effet direct sur le forçage radiatif influence le changement climatique, ils servent comme sites pour de nombreuses réactions chimiques différentes, et ils agissent comme des noyaux de condensation des nuages. En outre, les aérosols ont un impact sur la santé humaine sur une base quotidienne car ils sont, bien sûr, présents dans l'air que nous respirons. Dans tous ces exemples, il existe de nombreuses lacunes dans la connaissance physique et chimique des aérosols.

L'objectif du programme de recherche proposé est de répondre à bon nombre de ces lacunes par le développement simultané d'outils expérimentaux et théoriques pour l'étude des particules d'aérosols atmosphériques pertinents. Piégeage optique de particules individuelles sera la principale technique utilisée pour étudier les aérosols. En prenant des mesures au niveau de la particule, il est possible pour des processus chimiques et microphysiques d'étudier avec une très grande précision sur une large gamme d'échelles de temps.

Des particules avec des tailles allant de quelques micromètres vers le bas dans le régime de taille sub-micrométrique seront examinées en utilisant une instrumentation qui est actuellement à l'avant-garde de la recherche dans le domaine de la science des aérosols. En termes généraux, le programme proposé vise à développer des outils d'analyse sur l'état de l'art à la recherche d'aérosol et, simultanément, de valider ou d'améliorer les modèles que nous utilisons actuellement pour comprendre la chimie et la physique des aérosols atmosphériques.