Développement d'un modèle pour calculer la viscosité des aérosols liquides, semi-solides et vitreux

 

Andreas Zuend

Université McGill

 

Domaine : environnement

Programme établissement de nouveaux chercheurs universitaires

Concours 2014-2015

L'état physique des aérosols atmosphériques est un des facteurs clés qui contrôlent les propriétés optiques des particules, leur rôle dans la formation de nuages, le climat planétaire et la chimie multiphase dans les particules d'aérosols. Les processus intervenant dans la formation, la distribution et l'évolution chimique et physique des aérosols troposphériques constituent une grande incertitude dans la compréhension actuelle et pour les projections climatiques.

L'importance d'un état de phase aérosol amorphe très visqueux suscite depuis peu un grand intérêt. Nous proposons d'élaborer une nouvelle méthode de modélisation qui permette, pour la première fois, la prédiction de la grande plage de viscosités des mélanges organiques-inorganiques complexes qui composent les phases aérosols atmosphériques.

Le projet s'appuie sur l'expérience du demandeur dans l'élaboration de modèles et, par l'entremise de collaborations nationales et internationales, intègre les tout derniers résultats expérimentaux. Il constitue une excellente contribution au programme général de recherche de notre groupe et une occasion en or de formation de qualité pour des étudiants basés au Québec. La recherche multidisciplinaire proposée a un grand potentiel pour aboutir à un outil de modélisation pour diverses applications de la science atmosphérique et au-delà.