Développement d'une nouvelle génération de granules torréfiées

 

Aziz Laghdir

SEREX

 

Domaine : énergie

Programme de recherche pour les chercheurs de collège

Concours 2016-2017

Durant la dernière décennie, une grande attention a été portée au prétraitement de la biomasse forestière par torréfaction. Combinée au processus de densification, la biomasse torréfiée devient facile à broyer, réduit la formation de la poussière et permet de produire des granules de nature hydrophobe avec une forte densité d'énergie. Toutefois, la torréfaction conventionnelle est un processus énergivore et la biomasse doit être séchée préalablement, ce qui soulève des questions sur la rentabilité de cette technologie et met un frein à son développement.

Dans ce contexte, le projet proposé cible le développement d'une nouvelle génération de granules à base de biomasse torréfiée aux huiles végétales usées. Comparativement aux procédés de torréfaction conventionnels, la torréfaction à l'huile utilise un mode de transfert plus efficace (immersion dans l'huile). Elle permet ainsi non seulement de réduire considérablement le temps de traitement, mais également la possibilité de traiter la biomasse de teneur en humidité élevée, autrement dit sans étape préalable de séchage. Cela peut se traduire par des économies substantielles en temps et en énergie.

Le projet permet alors de valider la faisabilité technique de ce nouveau traitement et par le fait même proposer des solutions au problème de surplus de copeaux au Québec. Dans l'optique où aucun prototype n'est encore développé à l'échelle industrielle, le projet présente une réelle opportunité d'affaire dans la mesure où l'unité pilote de torréfaction à l'huile à l'échelle laboratoire développé au SEREX pourrait servir comme un outil de démonstration pour évaluer la faisabilité technique et économique d'une éventuelle implantation du procédé à grande échelle.