Émissions de poussières de résidus miniers - études de l'effet des méthodes et niveaux d'assèchement sur leurs propriétés physico-chimiques et impacts sur l'albédo du couvert nival

 

Chercheur responsable

Patrick Ayotte, Université de Sherbrooke

 

Domaine : Environnement

Programme projet de recherche orientée en partenariat : Développement durable du secteur minier (3e concours)

Concours 2016-2017

Durée du projet : 3 ans

Budget total accordé au projet : 294 682 $

Partenaire financier

  • Ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles

Partenaire du projet

  • Rio Tinto, Groupe Aluminium, Usine d'alumine Vaudreuil,
    Groupe technologie

Équipe de recherche

  • Alain Royer, Université de Sherbrooke
  • Patrick Ayotte, Université de Sherbrooke

Objectifs

L'usine Vaudreuil de Rio Tinto (RT), division Aluminium, a su stimuler et dynamiser la région du Saguenay depuis 1936 avec l'implantation de l'unique raffinerie de bauxite du Canada. L'exploitation de la bauxite et son raffinage afin d'en extraire l'aluminium, grâce au procédé Bayer (broyage mécanique, cristallisation, digestion, séchage), génère des résidus qui présentent certaines problématiques quant à la génération de poussières, leur emportement, leur dispersion et leurs impacts sur les écosystèmes et communautés environnants. Cette problématique est particulièrement aiguë au Site de Disposition de Résidus de Bauxite (SDRB) en conditions hivernales.

Résultats attendus et retombées escomptées

Le présent projet a pour objectif d'étudier trois enjeux stratégiques liés à la formation, la dispersion et l'impact des poussières sur le couvert neigeux. Les travaux s'articulent autour de prélèvements (résidus, neige) et d'observations des conditions SDRB et des mesures terrain et satellites de l'effet des poussières sur l'albédo de la neige. Ces investigations permettront de mieux appréhender les conditions de surface des amas de résidus et les conditions météorologiques propices à l'emportement de poussières en fonction de l'état d'assèchement des résidus. Ces informations permettront d'élaborer un indice de risque, basé sur une compréhension accrue des mécanismes d'emportement et l'identification des paramètres clés créant les conditions propices aux émissions fugitives, outils cruciaux dans la gestion des opérations au SDRB.

Appel de propositions

Pour consulter l'appel de propositions, cliquez ici.