Établissement d'un plan de réseau optimisé pour la mesure et le suivi de la température de l'eau dans les rivières du Québec

 

Anik Daigle

Cégep Garneau

 

Domaine : environnement

Programme de recherche pour les enseignants de collège

Concours 2013-2014

Le réseau hydrique québécois fera très prochainement face à des changements importants, dus en particulier au développement du Nord québécois et à l'évolution du climat. On observe déjà une évolution de la température de l'eau des rivières nord-américaines, de même que des changements dans la distribution des habitats d'espèces d'eau froide. Le Ministère du développement durable, de l'environnement, de la faune et des parcs, dans sa mission de conservation des populations à risque, doit connaître les conditions thermiques naturelles dans lesquelles vivent les populations à protéger et identifier les régions les plus à risque de s'éloigner de ces conditions naturelles. De telles connaissances nécessitent un suivi de la température de l'eau en rivière sur le territoire québécois, suivi inexistant à l'heure actuelle.

Le projet propose d'établir un plan de réseau de mesure de la température de l'eau en rivière optimisé pour le territoire québécois, en faisant usage de techniques d'optimisation de réseaux de mesure et de l'analyse physiographique des régimes thermiques québécois.

La méthodologie se base sur l'hypothèse qu'un tel réseau peut être conçu en échantillonnant de façon optimale les caractéristiques physiographiques et climatiques des bassins versants. La méthodologie sera validée sur des régions test pour lesquelles des réseaux de mesure de température de l'eau existent et dont les données sont accessibles.