Étude moléculaire sur les interactions entre plantes et viroïdes

 

Peter Moffett

Université de Sherbrooke

 

Domaine : organismes vivants

Programme : projet de recherche en équipe

Concours 2017-2018

Les viroïdes sont des pathogènes infectant plusieurs plantes économiquement importantes telles que la pomme de terre, la tomate, le chrysanthème et la vigne. Les viroïdes sont plus petits que les virus et sont composés d'ARN simple brin circulaire de 246-401 nucléotides. Ces pathogènes ne codent pour aucune protéine et sont répliqués par la machinerie de la cellule hôte. Malgré cette simplicité, les viroïdes sont capables d'éviter les mécanismes de défense de la plante qui ciblent les acides nucléiques étrangers et présentent un degré de diversité élevé. En même temps, la gamme d'hôtes des viroïdes est souvent très spécifique. De nombreuses questions de longue date sur les viroïdes restent sans réponse.

Nous proposons d'étudier comment les viroïdes peuvent éviter les mécanismes de défense de la plante ainsi que le rôle de la diversité nucléotidique dans l'adaptation des viroïdes à différentes plantes hôtes. En étudiant la diversité génétique chez les plantes, nous allons aussi identifier des facteurs qui déterminent si une plante est infectée ou non par un viroïde. Nous utiliserons les techniques en génétique et de biochimie pour étudier l'interaction des viroïdes avec les endoribonucléases impliquée dans l'ARN interférence, un mécanisme de défense qui cible les ARN envahissants, ainsi que le séquençage à haut débit pour étudier l'évolution in planta des génomes de viroïdes. Cette recherche permettra par la suite de créer des cultivars élites en utilisant les techniques d'amélioration moléculaires des plantes.