Étude pilote d'éco-procédés pour le traitement du ruissellement routier : évaluation de la performance et suivi de l'éco-système

 

Rosa Galvez

Université Laval

 

Domaine : environnement

Programme projet de recherche en équipe

Concours 2013-2014

Au Québec et partout au Canada, le climat froid force nos gouvernements à assurer des conditions de conduite sûres par l'utilisation de sels de déglaçage sur l'ensemble du réseau routier. Les provinces utilisant le plus de sel sont le Québec et l'Ontario. Environnement Canada (EC) a inclus les sels de déglaçage dans sa liste des substances toxiques prioritaires parce que les impacts négatifs sur l'environnement sont importants.

Ces impacts sont plus graves dans les lacs en raison de leur faible taux de renouvellement d'eau. Que ce soit en tant qu'héritage patrimonial, ressource économique et récréative d'importance pour le Québec, ou pour les services écologiques qu'ils rendent, ces écosystèmes doivent être conservés et protégés.

Afin de remédier à la problématique de sels de déglaçage et compte tenu de nos travaux antérieurs et de la disponibilité d'une nouvelle station pilote, ce programme de recherche propose le développement innovateur d'une chaîne de traitement composée : 1) d'un lit filtrant réactif (LFR) qui utilise un mélange de roche calcaire et 2) d'un marais épuratoire construit et adapté (MECA) où des plantes halophytes provenant de l'estuaire du fleuve Saint- Laurent sont implantées et effectuent le travail d'épuration des sels de déglaçage et des autres contaminants du ruissellement routier. Il est proposé d'utiliser ces nouvelles installations pour tester, développer et améliorer les unités d'épuration et pour conduire des études écotoxicologiques et limnologiques qui permettraient de suivre l'évolution dans l'amélioration de la qualité de l'écosystème.