Études électrophysiologiques de l'interférence précoce en multitâches

 

Benoit Brisson

Université du Québec à Trois-Rivières

 

Domaine : organismes vivants

Programme établissement de nouveaux chercheurs universitaires

Concours 2015-2016

Étudier les limites de traitement de l'information chez le jeune adulte sain nous permet non seulement de comprendre ce que l'être humain peut et ne peut pas faire en même temps, mais aussi de définir l'architecture fonctionnelle de notre système cognitif. Par exemple, ça nous aide à déterminer quels processus sont automatiques et lesquels ne le sont pas. En laboratoire, le paradigme de période réfractaire psychologique est un outil simple et élégant nous permettant d'étudier la performance en situation de multitâche rigoureusement. Contrairement à ce qui était stipulé, certaines études électrophysiologiques ont démontré, avec l'aide des potentiels évoqués, qu'une première tâche auditive pouvait interférer avec des processus perceptuels d'une seconde tâche visuelle durant la période réfractaire psychologique.

Le projet de recherche proposé ici utilisera la technique des potentiels évoqués pour déterminer si cette interférence précoce est causée par des limites de capacité centrale ou des contraintes situationnelles telle la nécessité de déployer l'attention visuospatiale, d'alterner entre des modalités sensorielles distinctes ou d'alterner entre des tâches différentes. Une approche similaire va aussi être utilisée pour déterminer si le traitement précoce impliqué dans la perception des visages et la reconnaissance des émotions faciales dépend de ressources centrales.