Ingénierie de cellules stromales par CRISPR pour contrôler leur activité de signalisation

 

Gregory Emery

Université de Montréal

 

Domaine : organismes vivants

Programme projet de recherche en équipe

Concours 2015-2016

Les cellules stromales forment un support structural pour la moelle osseuse et d'autres tissus. De récentes études montrent qu'elles jouent aussi un rôle primordial dans différents événements de signalisation lors du développement et chez l'adulte, en particulier pour le maintien des cellules souches.

Récemment, nous avons effectué un crible RNAi sur un modèle de cellules stromales, les cellules OP9-DL1. Nous avons identifié de nombreux régulateurs qui agissent sur la capacité des cellules stromales à envoyer un signal pour une voie de signalisation particulière: la voie Notch qui est impliquée dans le maintien de cellules souches et dans différents événements de différentiation cellulaire. En effet, nous avons pu montrer que nos régulateurs sont capables de moduler l'activation de la voie Notch par un essai luciférase, mais aussi dans des conditions physiologiques de différentiations et de maintien de cellules souches. Ici nous allons utiliser la méthode CRISPR, une méthode révolutionnaire de modification de l'ADN, pour transformer un autre modèle de cellules stromales (MS5-DL4) et changer leur activité dans le contexte de la signalisation Notch. Nous allons générer une trentaine de nouvelles lignées et nous mesurerons leur activité dans des contextes physiologiques.

Ce projet permettra de déterminer quels gènes peuvent être modifiés dans des cellules stromales pour changer leur activité. Il permettra aussi de créer une série de lignées avec des activités différentes qui pourront servir de source de signalisation artificielle pour activer à divers degrés la voie Notch et ainsi contrôler la différentiation cellulaire et le maintien de cellules souches.