L'étude de la signalisation par la leptine dans l'ovaire en utilisant un modèle conditionnel de souris invalidées

 

Rajesha Duggavathi

Université McGill

 

Domaine : organismes vivants

Programme établissement de nouveaux chercheurs universitaires

Concours 2010-2011

Le Québec est le plus grand contributeur à la production animale canadienne. Les fermes modernes ont connu une amélioration significative dans les traits de production comme le lait (le bétail) et la viande (les porcs). Cependant, ceci est associé avec la réduction de la performance reproductive chez les femelles qui a été attribuée à l'interaction entre les processus de reproduction et la nutrition. Leptin, une hormone du gros tissu, est un acteur privilégié dans la régulation nutritionnelle de la fertilité femelle. Les études in vitro, bien que contradictoire, indiquent que ce leptin par son récepteur (Lepr) peut influencer la steroidogenesis dans les cellules de granulosa ovariennes. Cependant, des évidences in vivo et des mécanismes précis de fonction de Lepr dans l'ovaire sont incomplets.

Dans la recherche proposée, nous examinerons, en utilisant microdissection laser, le modèle d'expression des isoformes Lepr dans les types de cellule ovariens. En utilisant des souris sédatives présentant la suppression granulosa-spécifique de gène de Lepr, nous examinerons le rôle de Lepr dans la fonction ovarienne et identifierons le potentiel des effecteurs en aval qui sont impliqués dans la prolifération de cellule de granulosa et dans la différenciation. La compréhension des mécanismes moléculaires de leptin dans la fonction ovarienne permettre d'identifier des nouvelles approches pour gérer la reproduction des animaux connus par leur production élevée comme les porcs et les bovins.