La berce du Caucase: comprendre une nouvelle invasion d'une plante toxique pour freiner sa prolifération

 

Claude Lavoie

Université Laval

 

Domaine : environnement

Programme projet de recherche en équipe

Concours 2014-2015

La berce du Caucase est une plante envahissante d'introduction récente sur le territoire québécois. Cette plante est très toxique : on trouve dans la sève des furanocoumarines qui sont des composés qui provoquent au toucher des dermatites sévères et douloureuses.

Une reconnaissance effectuée sur le terrain au cours de l'été 2012 a révélé qu'il existe au moins 169 populations de berce au Québec, surtout dans des jardins et en bordure de fossés de drainage et de rivières. Au moins une trentaine de cas de dermatite ont été recensés. Les tentatives de contrôle de la berce avec des herbicides ont eu des résultats mitigés. Ces données suggèrent que le Québec serait à l'aube d'une invasion de berce de grande envergure.

Nous croyons toutefois qu'il est encore possible d'agir, sinon pour éradiquer la plante, du moins pour réduire de manière substantielle le nombre de populations et confiner celles qui subsisteront à de petits secteurs. Les objectifs de ce projet de recherche sont 1) de connaître le patron spatial d'envahissement de la plante en fonction de différents corridors de dissémination, 2) d'évaluer l'impact potentiel de la plante sur la santé publique par une étude a) de sa composition en furanocoumarines, b) de l'activité inflammatoire induite par ces composés et c) par une enquête de terrain sur les conséquences sur la santé humaine de populations de berce déjà bien implantées et 3) de déterminer quelle est la meilleure manière pour lutter contre une prolifération de berce, notamment grâce à un usage judicieux et innovateur de plantes compétitives faisant obstacle à la croissance des plantules.