La modélisation des aérosols organiques secondaires provenant des sables bitumineux de l'Athabasca

 

Patrick Hayes

Université de Montréal

 

Domaine : environnement

Programme projet de recherche en équipe

Concours 2015-2016

Des mesures récentes à des sites de prélèvement près des sables bitumineux de l'Athabasca montrent des concentrations élevées de matière particulaire dans la région. La matière particulaire, ou aérosol atmosphérique, est un polluant important dans les régions urbaines, et elle est réglementée par le gouvernement canadien. À l'échelle mondiale et dans les environs des sables bitumineux, les aérosols organiques sont une partie importante de la masse totale de l'aérosol. La majorité, l'aérosol organique est souvent secondaire; c'est-à-dire qu'il provient des réactions chimiques qui oxydent les gaz organiques.

Ce projet vise à développer un modèle sophistiqué et prédictif des propriétés des aérosols organiques dans les environs de l'exploitation des sables bitumineux. Le modèle sera évalué en utilisant des mesures effectuées par avion et sur la terre durant l'été 2013. Les sables bitumineux de l'Athabasca représentent une opportunité unique pour tester et pour améliorer les modèles d'aérosols organiques secondaires qui sont nécessaires afin de prédire la qualité d'air et le réchauffement climatique. Il est prévu que cette étude fournira une analyse plus claire des sources et des réactions chimiques qui produisent l'aérosol organique.